top of page

La polyarthrite rhumatoïde

Dernière mise à jour : 16 juin 2023

La polyarthrite rhumatoïde (PR) est une maladie inflammatoire chronique qui affecte les articulations. Elle se caractérise par une inflammation des articulations, ce qui peut entraîner des douleurs, des raideurs, une perte de fonctionnalité et une déformation articulaire.


Les causes de la PR ne sont pas encore clairement comprises, mais il est supposé qu'elle est due à une combinaison de facteurs génétiques, environnementaux et immunologiques. Les symptômes de la PR peuvent varier d'une personne à l'autre, mais dans la plupart des cas, ils commencent progressivement et s'aggravent avec le temps.






Photo normal et pathologique



Qu'est-ce que la polyarthrite rhumatoïde ?


La polyarthrite rhumatoïde est une maladie auto-immune dans laquelle le système immunitaire attaque les articulations.

Cette inflammation chronique peut entraîner une destruction progressive du cartilage et de l'os, ainsi qu'une déformation articulaire.

La PR peut également affecter d'autres parties du corps, notamment les yeux, la peau, les poumons et le système cardiovasculaire.


La PR peut toucher des personnes de tout âge, mais elle est plus fréquente chez les femmes et chez les personnes âgées de 40 à 60 ans. Les symptômes de la PR peuvent varier d'une personne à l'autre, mais ils comprennent souvent des douleurs, des raideurs, une perte de fonctionnalité et une déformation articulaire.




Quelles sont les causes de la polyarthrite rhumatoïde ?


Les causes exactes de la PR ne sont pas connues, mais il est supposé qu'elle est due à une combinaison de facteurs génétiques, environnementaux et immunologiques.



Facteurs génétiques

Des études ont montré que certaines personnes ont une prédisposition génétique à développer la PR. Les chercheurs ont identifié plusieurs gènes qui semblent jouer un rôle dans le développement de la maladie.



Facteurs environnementaux

Des facteurs environnementaux tels que le tabagisme, l'exposition à des produits chimiques toxiques et les infections virales peuvent également jouer un rôle dans le développement de la PR.


Facteurs immunologiques

La PR est considérée comme une maladie auto-immune car le système immunitaire attaque les propres tissus de l'organisme. Les chercheurs pensent que cette attaque pourrait être due à une réponse immunitaire anormale à un virus ou à une bactérie.




Quels sont les symptômes de la polyarthrite rhumatoïde ?


Les symptômes de la PR peuvent varier d'une personne à l'autre, mais ils comprennent souvent :


Douleur et raideur articulaires

Les articulations touchées par la PR peuvent être douloureuses et raides, en particulier le matin ou après une période d'inactivité.


Gonflement articulaire

Les articulations touchées par la PR peuvent être enflées et chaudes au toucher.


Perte de fonctionnalité

La polyarthrite rhumatoïde peut rendre difficile la réalisation de tâches quotidiennes telles que s’habiller, se brosser les dents ou tenir un stylo.


Déformation articulaire

Au fil du temps, la PR peut entraîner une déformation articulaire qui peut rendre les articulations affectées inutilisables.



Déformation par polyarthrite rhumatoide


Fatigue

Les personnes atteintes de PR peuvent souvent ressentir de la fatigue, même si elles n'ont pas été très actives.


Fièvre

Certaines personnes atteintes de PR peuvent avoir de la fièvre, en particulier au début de la maladie.




Comment diagnostique-t-on la polyarthrite rhumatoïde ?


Le diagnostic de la PR est généralement basé sur une combinaison de symptômes, de tests sanguins et d'imagerie médicale.


Symptômes

Les médecins examinent souvent les articulations du patient et demandent des informations sur les symptômes pour diagnostiquer la PR. Les critères de diagnostic actuels comprennent l'observation de la présence de gonflement articulaire, la durée des symptômes et la présence de facteurs rhumatoïdes et d'anticorps anti-peptides citrullinés cycliques (anti-CCP).


Tests sanguins

Les médecins peuvent effectuer des tests sanguins pour détecter les niveaux de marqueurs inflammatoires tels que la protéine C-réactive (CRP) et la vitesse de sédimentation des érythrocytes (VSE). Les tests sanguins peuvent également révéler la présence de facteurs rhumatoïdes et d'anticorps anti-CCP.


Imagerie médicale

Les médecins peuvent utiliser des techniques d'imagerie médicale telles que des radiographies, des ultrasons et des scanners pour évaluer l'étendue des dommages articulaires.



Comment traite-t-on la polyarthrite rhumatoïde ?


Le traitement de la PR vise à soulager les symptômes, à ralentir la progression de la maladie et à prévenir les complications. Le traitement peut comprendre :


Médicaments

Les médicaments anti-inflammatoires non stéroïdiens (AINS), les corticostéroïdes et les médicaments antirhumatismaux peuvent aider à soulager la douleur, la raideur et l'inflammation articulaires.


Kinésithérapie

La kinésithérapie peut aider à maintenir la flexibilité et la force musculaire des articulations touchées par la PR.


Ostéopathie

L'ostéopathie ne traitera pas la PR, en revanche elle pourra aider à soulager les douleurs liées à la pathologie en dehors des crises inflammatoires.




Votre ostéopathe à Annecy vous reçoit pour vous aider à soulager vos douleurs de polyarthrite rhumatoïde.


N'hésitez pas à contacter Victoire GOURSAUD si vous avez la moindre question au : 06.58.53.17.58



Vous pouvez également prendre rendez-vous directement sur Doctolib



45 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout

La disjonction acromio-claviculaire

La disjonction acromio-claviculaire, également connue sous le nom de DAC, est une blessure courante chez les athlètes et les personnes actives. Cette blessure affecte l'articulation de l'épaule et peu

bottom of page