top of page

Le syndrome fémoro-patellaire


Le syndrome fémoro-patellaire est une affection courante qui se caractérise par une douleur à l'avant du genou. Cette douleur est souvent décrite comme une douleur sourde ou comme une douleur aiguë qui peut être exacerbée par les activités qui impliquent une flexion et une extension répétées du genou, comme la course à pied, la randonnée ou le vélo. Bien que le syndrome fémoro-patellaire puisse être très douloureux, il n'est généralement pas grave et peut être traité avec succès.








Causes du syndrome fémoro-patellaire


Le syndrome fémoro-patellaire est causé par un dysfonctionnement de la rotule, qui est l'os en forme de disque situé à l'avant du genou. La rotule se déplace normalement sur une rainure située à l'avant du fémur lorsque le genou se plie et se tend. Cependant, si la rotule est mal alignée ou si la pression sur cette zone est trop importante, cela peut entraîner une irritation ou une inflammation de la rotule et de la rainure du fémur.


Certaines des causes courantes du syndrome fémoro-patellaire incluent :


Surutilisation

Les activités qui impliquent une flexion et une extension répétées du genou, comme la course à pied ou le vélo, peuvent causer une pression excessive sur la rotule, ce qui peut entraîner une irritation et une inflammation.


Mauvaise posture

Une mauvaise posture ou une faiblesse musculaire peuvent également causer une pression excessive sur la rotule, ce qui peut conduire au syndrome fémoro-patellaire.


Malformation osseuse

Certaines malformations osseuses, comme des jambes en X ou en O, peuvent causer une pression inégale sur la rotule, ce qui peut entraîner une irritation et une inflammation.




Blessure

Les blessures au genou, comme une fracture de la rotule ou une entorse du ligament latéral, peuvent également causer une pression excessive sur la rotule, ce qui peut conduire au syndrome fémoro-patellaire.




Symptômes du syndrome fémoro-patellaire


Les symptômes du syndrome fémoro-patellaire peuvent varier en fonction de la gravité de l'affection et de la cause sous-jacente.

Cependant, les symptômes courants du syndrome fémoro-patellaire comprennent :


Douleur à l'avant du genou

Qui peut être décrite comme une douleur sourde ou aiguë.


Douleur exacerbée par les activités qui impliquent une flexion et une extension répétées du genou, comme la course à pied, la randonnée ou le vélo.


Douleur qui peut être ressentie lors de la montée ou de la descente des escaliers.


Craquements ou crépitements dans le genou.


Gonflement ou inflammation autour de la rotule.





Traitement du syndrome fémoro-patellaire


Le traitement du syndrome fémoro-patellaire dépend de la gravité de l'affection et de la cause sous-jacente. Cependant, certains des traitements courants incluent :


Repos

Si la douleur est causée par une surutilisation, il est important de donner au genou suffisamment de temps pour récupérer en arrêtant temporairement les activités qui causent la douleur.


Kinésithérapie

La kinésithérapie peut aider à renforcer les muscles autour du genou et à améliorer la posture, ce qui peut réduire la pression sur la rotule.


L'ostéopathie

Le syndrome rotulien peut être efficacement traité grâce à l'ostéopathie, qui offre une approche holistique permettant d'identifier à la fois les causes directes et les causes éloignées du problème. En effet, cette thérapie prend en compte l'ensemble du corps pour une prise en charge globale.


Orthèses

Des orthèses, comme des attelles de genou ou des semelles orthopédiques, peuvent aider à maintenir la rotule en place et à réduire la pression sur la zone touchée.


Médicaments

Des médicaments anti-inflammatoires peuvent aider à réduire l'inflammation et la douleur associées au syndrome fémoro-patellaire.


Injections

Des injections de cortisone peuvent être utilisées pour réduire l'inflammation et soulager la douleur.


Intervention chirurgicale

Dans les cas graves où les autres traitements n'ont pas réussi, une intervention chirurgicale peut être recommandée pour réaligner la rotule et réduire la pression sur la zone touchée.





Prévention du syndrome fémoro-patellaire


Il existe certaines mesures préventives que vous pouvez prendre pour réduire le risque de développer le syndrome fémoro-patellaire, notamment :


Échauffement

Avant de commencer une activité physique, prenez le temps de vous échauffer correctement pour éviter une pression excessive sur le genou.


Renforcement musculaire

Renforcez les muscles autour du genou pour améliorer la stabilité et réduire la pression sur la rotule.


Étirements

Étirez régulièrement les muscles du bas du corps pour améliorer la flexibilité et réduire la pression sur la rotule.


Chaussures appropriées

Portez des chaussures appropriées pour l'activité physique pour réduire la pression sur le genou.



Renforcement musculaire


Pour le syndrome fémoro-patellaire le renforcement musculaire aidera à soulager les symptômes en renforçant les muscles autour du genou, en améliorant la stabilité et en réduisant le stress sur la rotule.

Les muscles ciblés comprennent : les quadriceps, les ischio-jambiers, les adducteurs et les abducteurs de hanches.






Renforcement du quadriceps



Action : tenez-vous sur une jambe et descendez lentement en position squat, en gardant votre poids sur votre talon.

Remontez lentement à la position debout et répétez avec l'autre jambe


Bénéfice : renforcement du quadriceps


Durée : 20 à 30 répétions par jambe






Étirement quadriceps




Action : Tenez-vous debout, tenez votre cheville droite avec votre main droite et tirez votre talon vers votre fesse


Durée : maintenez la position 30 secondes puis répétez de l'autre côté.






Renforcement des Ischios-Jambiers



Action : allongé sur le ventre, venir accrocher un élastique autour du pied gauche et autour de la cheville droite.

Je laisse la jambe gauche allongée et j'amène ma jambe droite contre ma fesse


Bénéfice : renforcement des ischio-jambiers


Durée : 20 à 30 répétitions par jambe





Étirement des ischios Jambiers




Action : penchez-vous pour essayer d'aller toucher vos pieds

Inspiration : je relâche

Expiration : je vais plus loin


Durée : 10 secondes




Séries : 3 séries





Renforcement des adducteurs



Action : allongée sur le côté , soulevez la jambe du dessus, le genou doit être tendu et situé légèrement en arrière.


Durée : 10 à 15 répétitions

3 séries





Votre ostéopathe vous reçoit à Annecy pour votre problème de syndrome fémoro-patellaire


N'hésitez pas à contacter Victoire GOURSAUD si vous avez la moindre question au : 06.58.53.17.58


Vous pouvez également prendre rendez-vous directement sur Doctolib



70 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout

La disjonction acromio-claviculaire

La disjonction acromio-claviculaire, également connue sous le nom de DAC, est une blessure courante chez les athlètes et les personnes actives. Cette blessure affecte l'articulation de l'épaule et peu

Comentarios


bottom of page