• Victoire Goursaud

Colopathie, quand le côlon fait des siennes

Dernière mise à jour : 9 nov.


- Anatomie du Colon -


Le côlon est la partie terminale du tube digestif, plutôt que de faire une longue description je vous propose un joli schéma





On le divise en plusieurs parties :


  • Le côlon ascendant (situé à droite qui remonte juste en dessous du rein droit)

  • Le côlon transverse (qui rejoint le côlon droit et gauche et qui passe sous la courbure de l'estomac)

  • Le côlon descendant (situé à gauche)

  • Le côlon sigmoide (partie terminale du côlon)



- A quoi sert mon côlon ? -



Il s'agit de la partie terminale du tube digestif, le côlon sert donc a éliminer les déchets, absorber l'eau, maintenir l'équilibre hydrique et absorber certaines vitamines.





- Qu'est ce que la colopathie fonctionnelle ? -



La survenue de ce syndrome est encore mal connu, souvent les patients désespère devant cette appellation car elle est souvent classée comme pathologie provoquée par le stress !


Elle touche en générale les adultes entre 30 et 40 ans et touche beaucoup plus les femmes que les hommes.


Des facteurs hormonaux peuvent être mise en cause parfois dans la survenue de ce syndrome.





- Symptômes de la colopathie fonctionnelle -


Le mal de ventre est le symptôme le plus fréquent accompagné de diarrhées, constipations ou une alternance des deux.

Des ballonnements vont également s'ajouter à ce cocktail douloureux.




- Mécanisme de survenue -



Trouble de la motricité intestinale


Les contractions du côlons sont : soit trop fortes, soit trop faibles, provoquant une accélération ou un ralentissement du système (pouvant donner constipations ou diarrhées)


Il existe un mécanisme appelé gastro-colique :


C'est un réflexe qui existe entre l'estomac et le côlon, avez vous déjà remarqué qu'après un repas, votre système digestif bas commence à se faire entendre ?


Lorsque le bol alimentaire arrive au niveau de l'estomac, les informations sont alors envoyées au niveau du côlon permettant l'évacuation de celui ci.


Il arrive que chez les patients atteints de colopathie fonctionnelle ce réflexe soit plus faible voir même parfois absent.




Une anomalie de la sensibilité intestinale


Pour une même pression au niveau du côlon, une personne qui souffre de colopathie sentira une douleurs alors qu'une personne ne souffrant pas de ce syndrome ne sentira rien.

Il s'agirait d'une hypersensibilité, qui serait présente chez plus de 60% des colopathes, le cerveau est plus sensible à certains stimuli.


De manière locale, les neurones qui proviennent de la moelle épinière réagissent de manière beaucoup plus forte.


De manière centrale (tout ce qui est géré par le cerveau), il peut exister des troubles de conduction du message au niveau du cerveau.

Les informations ne sont pas retranscrites correctement.




Une micro inflammation


Ainsi qu'une anomalie de la flore bactérienne pouvant augmenter la production de gaz digestif.



Des troubles de l'alimentation


La surconsommation en sucres raffinés et en graisses saturées a la capacité de modifier la motricité gastro-intestinale.

Certains aliments auront tendance à accentuer la survenue des symptômes.



Les graisses


Lorsqu’elles entrent dans le système digestif, la Cholecystokinine est sécrétée. Cette hormone permet de stimuler la contraction du côlon.


Il est montré aussi que cette hormones au nom compliqué inhiberait les effets antalgiques, c'est à dire que les effets douloureux seraient encore plus présent.

Plus vous mangez gras plus vous sécrétez cette hormone qui ne vous aide pas à avoir moins mal bien au contraire.



L’alcool, le café et la caféine



Sont des irritants du système digestif, ils vont provoquer une augmentation de l'acidité au

niveau du système digestif et une accélération du transit.



Le sorbitol


Édulcorant utilisé dans les chewing-gum et bonbons sans sucre. Ce produit a un effet laxatif puisqu’il est mal absorbé par l’intestin et se retrouve directement dans le côlon où il est partiellement digéré, provoquant ainsi des gaz.


Le fructose


Tout comme le sorbitol, il peut être très mal assimilé par l’intestin grêle.


Le lactose


Contrairement à ce que peuvent vous faire croire les pubs, non ! les produits laitiers ne sont pas vos amis pour la vie.

En grandissant vous ne produisez plus cette enzyme qui permet de dégrader le lactose provoquant ainsi des situations inconfortables tel que les diarrhées.


Le gluten et le blé


Certaines personnes présentent des intolérances.





- Vivre mieux sa colopathie -



Gestion du stress et des émotions


On arrête d'écouter, dès lors que l'on vous dis que : "c'est dans votre tête" - on déculpabilise et on prend soin de soi.


Yoga, méditation sont vos alliés, mais attention ! pas de forcing, on test... et si cela ne vous convient pas on ne force pas, l'essentiel est que vous trouviez une activité qui puisse vous faire évacuer un maximum le stress accumulé.


C'est comme le sport, je dis souvent à mes patients qu'il n'y a pas d'activités mieux qu'une autre, juste une activité qui vous convient.


L'hypnose peut s'avérer très efficace dans la gestion du stress.



Alimentation



Lors des repas, on prend son temps, on prend ses repas à table et pas devant la télé ou l'ordinateur.

on mache pour aider son corps à assimiler au mieux les aliments.


Les fruits a consommer un maximum en dehors des repas, le fruit aura tendant à être assimilé après tous les aliments et fermentera dans le tube digestif, pourra donc provoquer des douleurs digestives.


Attention à l'association d'aliments pouvant provoquer un inconfort digestif


Buvez de l'eau !!


Evitez les plats transformés


Privilégiez les aliments faible en FODMAPS


Les FODMAPS sont des glucides digérés pas les petites bactéries présentes dans notre intestin. Ces glucides vont fermenter dans notre côlon, générant des ballonnements et autres soucis digestifs.





Aliments faible en FODMAPS :


Légumes


Concombres, carottes, mâche, laitue, courges, potirons, endives, poivrons rouges, courgettes, céleri, haricots verts, radis pousse d'épinards, poireaux, tomates,



Fruits


Agrumes, kiwi, banane, mûre, ananas, raisin, myrtille, melon, rhubarbe.



Légumineuses et féculents


Lentilles corail, le quinoa, le riz blanc, les biscottes, l'épeautre, le tapioca, la polenta, le millet, les pommes de terre.



Toutes les viandes volailles et poissons


Un naturopathe pourra vous aider à gérer au mieux votre alimentation en s'adaptant à vous et en vous donnant de précieux conseils.




- Ostéopathie -


Votre ostéopathe traitera toute la zone digestive ainsi que l'état de stress pouvant engendrer ces problèmes digestifs.

J'ai pu effectuer mon mémoire sur ce syndrome, si cela vous intéresse, n'hésitez pas je pourrai vous envoyer en pièce jointe celui ci.



Pas de solutions miracle devant ce syndrome, des petits pas qui vous aideront au fil du temps à mieux la gérer afin d'améliorer les inconforts et douleurs. A vous de jouer ;)



--------------------------------------------------


Victoire Goursaud ostéopathe D.O

1, rue de l'industrie

74000 Annecy

55 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout